Copie_de_Ecole_de_recherche_pluridisciplinairE_1_.png

Axe 2 : Tutorat entre pairs

Coordonné par Virginia Oliveira

L'ambition d'Aix-Marseille Université, à travers son projet DREAM*U, est de favoriser la réussite des étudiants en développant leur autonomie. Dans cette perspective, diverses actions sont entreprises, dont la mise en place de méthodes pédagogiques innovantes, telles que le tutorat entre pairs.

Ce dispositif, en tant que catalyseur d'apprentissage, offre aux tuteurs une opportunité significative d'enrichir leurs compétences, à la fois sur le plan pédagogique en renforçant leur capacité à enseigner de manière efficace, et sur le plan relationnel en développant des aptitudes communicationnelles. Parallèlement, une recherche en cours s'intéresse à l'analyse de l'impact sur la réussite des tutorés de  l'UE PAUCANA , UE présente dans certaines composantes d’Aix-Marseille Université et dédiée à la formation des tuteurs. En effet, les tutorés ont l'occasion d’acquérir des compétences techniques essentielles à leur réussite, tout en développant des compétences stratégiques qui renforcent leur autonomie.

À travers des présentations inspirantes, nous mettrons en lumière l'impact positif du tutorat entre pairs sur le développement des compétences aussi bien celles des tuteurs que des tutorés sur la réussite étudiante. Une table ronde autour des différents acteurs du tutorat au sein d’Aix-Marseille Université permettra de voir comment cette pratique peut être optimisée afin de maximiser les bénéfices pour l'ensemble de la communauté éducative.

 

 Intervenants :

FR

Faustine ROUSSELOT

Le Mans Université

Faustine ROUSSELOT est une chercheuse post-doctorale en sciences de l'éducation à l'Université du Mans, où elle se concentre sur la valorisation et la poursuite des travaux de thèse. Elle a débuté son parcours académique en obtenant un master en Sciences de l'Éducation et de la Formation à l'Université de Lille. Actuellement, elle est affiliée au Centre National de Recherche en Éducation de Nantes (CREN).

Durant son parcours de master SEF, elle s'est intéressée à la pédagogie universitaire et la réussite étudiante, en se concentrant notamment sur la construction du projet professionnel chez les étudiants.

En décembre 2020, elle a entamé une thèse de doctorat à l'Université du Mans, financée par un projet PIA3 intitulé Thélème. Sa thèse, intitulée "Modalités d’inscription du tutorat étudiant en contexte universitaire : les enjeux de la professionnalisation du tuteur". Ce travail de recherche a été soutenu avec succès en juin 2023.

Résumé de la conférence "Le tutorat entre pairs : une réussite pour les tutorés ou pour les tuteurs?"

Dans le cadre d’une recherche doctorale financée par un PIA, il a été possible d’étudier le dispositif de tutorat entre pairs mis en place à Le Mans Université. Comme de nombreuses universités françaises, le recours au tutorat est devenu monnaie courante afin de lutter contre l’échec en premier cycle. En effet, la volonté politique de développer l’accès aux études supérieures doit aujourd’hui être complétée par un nécessaire accompagnement des « nouveaux » étudiants. C’est pourquoi le tutorat est aujourd’hui considéré comme une pièce maîtresse afin de lutter contre ce phénomène. Ce temps de travail complémentaire à de nombreux objectifs : accompagner la transition entre le secondaire et le supérieur, apporter une aide sur la maîtrise des connaissances mais aussi sur l’acquisition de méthodes de travail. La démocratisation d’un tel dispositif à amener de nombreux chercheurs à interroger son efficacité. Les résultats montrent des effets variés, le bénéfice sur la réussite académique n’est pas équivoque ; il semble difficile de montrer un effet net et conséquent de ce dispositif. Cependant le tutorat, en tant que relation éducative privilégiée entre un apprenant et un tuteur, offre une opportunité unique d'examiner comment les interactions sociales influent le processus d'apprentissage. Pour saisir l’intérêt et l’enjeux de ce dispositif, une étude qualitative a été menée auprès des étudiants tuteurs et des étudiants accompagnés, une centaine de témoignages ont été recueillis par le biais d’entretiens semi-directifs. Les résultats permettent d’établir le profil des étudiants investis dans le tutorat et les raisons de leurs engagements. Il émane rapidement que lors de leur arrivée à l’université les étudiants n’éprouvent pas de difficultés disciplinaires mais plutôt d’ordre motivationnelles et institutionnelles. Ces éléments nous ont permis d’interroger les effets du tutorat au prisme de la réussite étudiante et non celui de la réussite académique. Les premiers visés par ce dispositif sont les étudiants arrivants, mais d’après cette étude, ils ne sont pas les seuls à en tirer parti. Interroger les tuteurs a permis de relever l’intérêt professionnel que portait cette mission pour ces étudiants. Une majorité de tuteurs souhaitent entreprendre une carrière professorale, il semble que devenir tuteur représente, pour eux, les prémices de celle-ci. L’objectif de cette étude est d’avoir une approche originale du dispositif et de saisir les effets de celui-ci sur les différents acteurs au-delà des attendus législatifs.

 

SG

Stéphane Guillon

Université de Strasbourg

Depuis 2010, Stéphane Guillon est maître de conférences en sciences de l’éducation, sociologue de l’éducation, enseignant à l’Université de Strasbourg et chercheur rattaché au LISEC (Laboratoire Interuniversitaire des Sciences de l’Éducation et de la Communication) UR 2310, équipe ATIP « Activité, Travail, Identité Professionnelle ».

Depuis 2019, il est référent du réseau RUMEF pour l’Université de Strasbourg et depuis 2021, il est responsable scientifique et pédagogique du master de Sciences de l'Éducation (mention, M1 et parcours IFC en M2), Université de Strasbourg, et co-accrédité avec l'Université de Haute-Alsace et l'Université catholique de l'Ouest, après avoir été responsable de la licence de sciences de l’éducation (2013-2018).

Ses objets de recherche sont les suivants :

  • Socio-pédagogie universitaire, réussite étudiante et insertion professionnelle.
  • Trajectoire socioprofessionnelle, relation formation-emploi et employabilité des diplômés du supérieur.
  • Sociologie des universitaires et du monde étudiant.
  • Professionnalisation de l'enseignement supérieur.
  • Politiques de la formation continue, prospective emploi-formation, VAE.
  • Segmentation des marchés du travail, chômage et stabilisation dans l'emploi.

Résumé de la conférence : Réinscrire l’accompagnement tutoral dans le cadre d’une ingénierie de formation

Pour penser la plus-value éventuelle d’un dispositif d’accompagnement tutoral dans le cadre d’un contexte d’enseignement, je me propose de reprendre les principaux résultats des travaux que j’ai menés ces dernières années en sociologie universitaire, qui interrogeaient la construction des disparités en matière de réussite académique et plus largement d’expérience étudiante (Guillon, 2015 ; Boléguin, Guillon et Picot, 2019 ; Guillon et Kennel, 2022). La présence des pairs dans les espaces d’apprentissage a été documentée depuis des décennies, des acteurs qui peuvent en partie participer d’une forme singulière de socialisation dont l’influence intervient d’une manière polymorphe et plus ou moins formelle. Des pairs qui peuvent être pensés comme leviers de remédiation sociocognitive ou plus simplement pédagogique sous la forme d’une relation tutorale à l’intérieur d’une filière de formation. L’intérêt pourrait être de replacer ce dispositif tutoral à l’intérieur d’un champ social plus large, impliquant un ensemble d’acteurs (l’apprenant, la promotion, l’équipe enseignante, le coordonnateur pédagogique, les pairs entre autres) prenant part à une ingénierie de formation pour un groupe parfois hétérogène et plus ou moins affilié. Penser l’activité tutorale permet ainsi de mettre en lumière le fonctionnement du champ universitaire et ses tensions en matière d’étayage des activités et des fonctions (Guillon, 2018) et par ricochet la construction des identités professionnels des acteurs de l’accompagnement (Guillon, Breton et Zaouani-Denoux, 2023)

Mots-clés : Tutorat, pairs, accompagnement, université, ingénierie de formation.

Bibliographie :

Guillon, S., Breton, H. & Zaouani-Denoux, S. (2023). La fonction d’accompagnement chez les professionnels de la formation continue, Carrefours de l’Éducation, n°56, p. 11-20. https://doi.org/10.3917/cdle.056.0011

Guillon, S. & Kennel, S. (2022). Le tutorat étudiant en contexte de pandémie de COVID-19 : quelles modalités d’accompagnement pour quels besoins exprimés ? Revue Internationale des Technologies en Pédagogie Universitaire, 19(2), p. 131-147. https://doi.org/10.18162/ritpu-2022-v19n2-09

Guillon, S. (2020). Enseignant-chercheur ou chercheur-enseignant ? La recherche comme variable d’ajustement dans l’activité. Dans I. Houot & E. Triby (dir.), Le chercheur en activités (p. 61-72). UTBM Éditions.

Boléguin, V., Guillon, S. & Picot, J. (2019). Le poids du genre dans l’expérience étudiante et l’accès à l’emploi : l’exemple de l’université de Strasbourg. Éducation & Formations n°99, Égalité Filles-Garçons/Femmes-Hommes dans le système éducatif, juillet 2019, p. 55-70. https://www.education.gouv.fr/media/22304/download

Guillon, S. (2015). La coopération étudiante en cours d’études : tutorat et entraide, facteurs de réussite ? Biennale Internationale de l’Éducation, de la Formation et des Pratiques professionnelles : Coopérer ? CNAM Paris, 30 juin-2 juillet 2015. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01186626

 

 

Table ronde : Regards des différents acteurs du tutorat d'AMU

La deuxième partie de la matinée est consacrée à une table ronde autour des nos invités spécialistes du domaine. Cette table ronde sera marquée par trois temps forts :

  • L'exploration des dispositifs d'aide à la réussite.
  • Le rôle du tutorat dans l'orientation académique et professionnelle des étudiants.
  • Un retour d'expériences sur le tutorat comme dispositif d’aide à la réussite.

La parole sera orientée par des questions et distribuée parmi toutes les personnes intervenantes, participantes durant l'événement. 

Nos invités : Jean-Marc VIREY, Sidonie DUPUY, Marius THORRE et Safwen ZHIR

Jean-Marc VIREY

Jean-Marc VIREY

Enseignant-chercheur en physique
Faculté des Sciences, AMU

Jean-Marc VIREY, enseignant-chercheur en physique, a été pionnier dans l'adoption de méthodes d'enseignement innovantes. En 2012, il a découvert la classe inversée, redécouvrant ainsi le plaisir d'enseigner en impliquant activement ses étudiants. En 2018, il a co-créé le programme L1 en 2 ans, intégrant des pédagogies actives et lancé l’UE PAUCANA afin de former les tuteurs aux pédagogies actives. Convaincu de l'importance des outils numériques, il a contribué à la création d'un module d'auto-formation sur ce sujet. Son objectif est de promouvoir la créativité en éducation pour un enseignement plus efficace et enrichissant.

 

Sidonie Dupuy est accompagnatrice pédagogique au Service Universitaire d'Insertion et d'Orientation (SUIO) à Aix Marseille Université. Son engagement envers l'accompagnement des étudiants est au cœur de son parcours professionnel. Sa participation à cette table ronde sur le sujet du tutorat est animée par le désir de partager son expérience en matière d'accompagnement pédagogique et notamment en tant que tutrice lors de son année de master 2 (en Sciences du langage et Création Numérique et Didactique) à l'Université d'Orléans.

Sidonie DUPUY

Sidonie DUPUY

Accompagnatrice pédagogique
Service Universitaire d'Insertion et d'Orientation

 

Marius THORRE

Marius THORRE

Étudiant en Master 1 Informatique
Tuteur AMU

Marius Thorre est étudiant en Master 1 informatique à l'AMU, spécialisé en intelligence artificielle. Originaire de La Ciotat, il a d'abord envisagé l'ENSM avant de se tourner vers l'informatique à l'université. Son intérêt pour l'IA a été stimulé par des stages au CNRS, en particulier au sein de l'équipe TALEP du LIS. Passionné par le machine learning, il prévoit de poursuivre en thèse, axée sur le deep learning, après son Master. Il est tuteur pour les deuxième année de licence maths-informatique à AMU.

 

Safwen ZHIR est actuellement en première année de licence commune au portail René Descartes. L'année prochaine, il prévoit de poursuivre avec une double licence en mathématiques et informatique. Originaire de Tunisie, il aspire à devenir ingénieur en pilotage à distance. Il a suivi les séances de tutorat proposées ce semestre.

Safwen ZHIR

Safwen ZHIR

Étudiant en Licence 1 Mathématiques
Tutoré AMU

Personnes connectées : 2 Vie privée
Chargement...